jeudi 15 octobre 2015

Le Vanuatu : généralités

Quand même que je vous donne quelques informations générales sur notre nouveau lieu de vie.

Avant notre départ la plupart des gens nous demandaient "c'est où ?"
Eh bien, c'est là, au milieu du Pacifique sud, entre la Nouvelle-Caledonie et les Fidji :


Soit pas complètement aux antipodes de la France métropolitaine, mais pas bien loin en fait !

C'est un archipel de 83 îles tropicales, dont la capitale Port-Vila (où nous habitons) se trouve sur l'île d'Efate.


À part Port-Vila il n'y a qu'une autre ville, Luganville, sur l'île d'Espiritu Santo. Tout le reste ce sont des villages souvent très isolés.

Le Vanuatu est indépendant depuis 35 ans. Avant c'était les Nouvelles-Hébrides, un condominium franco-britannique. De ce fait il y a 3 langues officielles : l'Anglais, le Français et le Bichelamar, un créole à base d'Anglais phonétique et un peu de Français.

Quelques exemples, assez rigolos parfois :





Il y a également de nombreux dialectes parlés sur les îles.

Étant donné le climat les îles sont couvertes de jungles, bordées de récifs coralliens à l'eau transparente et turquoise. 


Les deux activités économiques majeures sont le tourisme et l'agriculture. Par endroit il y a des "champs" de cocotiers aux pieds desquels broutent souvent des vaches.


Une variété de légumes et (en temps normal - post cyclone et sécheresse) fruits exotiques, sans oublier herbes et épices sont cultivés. Bien que ce soient des îles, il y a peu d'exploitation de la mer, un peu de pêche dans les villages et consommation de crabe du cocotier. Les tortues marines sont / étaient ? traditionnellement consommées, mais (au moins sur Efate) il semble que les habitants aient pris conscience de leur besoin de protection. Un animal sauvage qui est toujours consommé en revanche c'est la chauve-souris locale, le renard volant. J'avoue ça me tente pas :-/ 

Pour l'instant nous n'avons pas quitté Efate, mais nous prévoyons un séjour sur Espiritu Santo en décembre ou janvier. Je ferais des articles sur nos découvertes du pays au fil de l'eau !





2 commentaires:

  1. ouh la ! c'est risqué de partir sur cette île avec les enfants ; Attention aux cyclones dévastateurs !!! Vous avez dû en voir passer l'un ou l'autre déjà depuis 2015. Prudence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus ou moins risqué qu'une balle perdue lors d'un concert à Paris ? La vie est un risque hein, les cyclones c'est environ 2 par an, les dévastateurs sont plus rares encore (Pam notamment). J'irai pas dans un pays en guerre ou une dictature, mais le Vanuatu n'est pas si dangereux que ça !

      En 2 ans, un seul est passé sur nous, on n'était pas là (voyage au Japon). On a échappé de peu à un autre, on était en alerte, mais il est passé au large.

      Supprimer