jeudi 19 décembre 2013

Retour sur 2012-2013 : la reproduction des êtres vivants

Un thème qui me parlait beaucoup étant donné mon bagage en biologie et qui intéressait les enfants.

Nous l'avons surtout abordé à partir de l'observation du vivant et pour commencer de notre élevage de chats de race norvégienne.

Parfait sujet d'étude pour ma grande passionnée par les chats (on se demande pourquoi ! ;-) ), elle a pu assister à une naissance, deux chatons sont même nés dans son lit !


Elle m'a posé des questions lors de la saillie, lors de la naissance, de la croissance, etc. C'est donc de façon très informelle qu'elle a découvert le placenta, le sac et le liquide amniotique, le cordon ombilical. Bref, pour la reproduction des mammifères, elle a vite été au point :-)

Cette photo n'a pas d'intérêt pédagogique particulier, c'est juste pour le plaisir de montrer mes amours :-))))

Pour la reproduction d'un animal ovipare, nous avons fait un petit élevage de papillons. Cela a été aussi l'occasion de parler de métamorphose.






Cette étude a été l'occasion de réaliser un lapbook sur les papillons, en utilisant comme base celui du site Participassions. La couverture a été faite à la gouache et a été l'occasion de parler de symétrie axiale.







La reproduction florale n'a pas été oubliée, bien que juste survolée. Nous avons la chance d'avoir un grand jardin plein de fleurs au printemps. Nous avons donc observé leur évolution et réalisé une dissection florale d'une jacinthe des bois avec le matériel de prépa que mon mari avait gardé ! (souvenirs, nous nous sommes rencontrés là bas...) Par la même occasion, nous avons abordé la reconnaissance florale, mais contrairement à notre époque de prépa, il y a des sites qui font ça très bien !


Nous avons visité l'exposition temporaire du Palais de la Découverte "Bêtes de sexe", que j'ai trouvé très intéressante, mais qui n'a pas eu tellement de succès auprès des enfants... Ils étaient probablement un peu jeunes, même Nolwenn (bon pas grave, il y a plein d'autres choses à voir là bas !).

Cela m'a quand même permis d'aborder la notion de reproduction asexuée, mais je ne suis pas entrée dans les détails. Si ça les intéresse, on pourra y revenir plus tard.

Après tout ça quelques traces formelles n'ont été qu'une... formalité justement !



Quant à moi, ce thème m'a inspiré peu après mon diagnostic de TDAH. Après avoir renversé un encrier magenta sur un travail en cours, j'ai pesté un bon coup, puis j'en ai tiré parti. Lorsqu'on est TDAH on perd parfois le fil de son idée en cours de phrase. Je sens souvent que je tiens quelque chose d'important quelque part au milieu du foutoir qui tourne en boucle sans arrêt dans ma tête, mais sans arriver à déterminer quoi. Et puis de temps en temps une belle idée arrive à faire son chemin en dehors du bazar et il ne faut pas la louper, elle est comme ce papillon : belle, fragile et éphémère...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire