vendredi 20 décembre 2013

Le difficile apprentissage de la mort...

Ce n'est pas un article très joyeux aujourd'hui.

Après plus d'un mois de lutte pour le sauver, j'ai dû prendre la douloureuse décision de faire euthanasier notre chat de gouttière Cappuccino qui n'avait que 4 ans et demi.

C'était non seulement un amour de chat, mais le grand ami de notre fille : ils dormaient ensemble toutes les nuits, quand elle partait il l'accueillait en se frottant à elle, bref le grand amour...

Photo d'il y a 4 ans : le début de leur grande histoire
Nous lui avons dit au revoir ce matin.

Et maintenant en tant que maman, il faut que j'accompagne la douleur de mes enfants, et plus particulièrement celle de ma fille.

Que dire ? Que faire ?

Rien en fait : juste accueillir sa peine, lui laisser la place de pleurer, être là.

Pas facile, je suis doublement triste de la perte de notre chat et de la voir souffrir, j'aimerais pouvoir prendre sa douleur, mais une maman n'est pas toute puissante et ce n'est pas facile à accepter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire